Ces personnalités neuchâteloises soutiennent la Loi sur la reconnaissance d’intérêt public des communautés religieuses (LRCR). Elles voteront OUI le 26 septembre 2021.

NomPrénomTitre / fonction
AubertJean-JacquesProfesseur ordinaire à l’Université
Président de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales
AubertNatachaConseillère communale
AubertPierreProcureur général du Canton de Neuchâtel
BeljeanJean-JacquesAncien Président du Conseil synodal de l’EREN
BerberatDidierAncien Conseiller aux États
BlochMarcEntrepreneur à la retraite
BourquinYvesPrésident du Conseil synodal de l’EREN
BouvierRobertComédien et metteur en scène
BühlerPierreProfesseur de théologie émérite
CalameCarolineConservatrice du Musée d’Histoire du Locle et des Moulins souterrains du Col-des-Roches
DomjeanRaphaëlÉco-aventurier
DusongMonikaAncienne Conseillère d’État
DuvillardAndréDélégué du Réseau national de sécurité (RNS)
FacchinettiThomasPrésident de la Commission LRCR 2016-2020
FavreOlivierSociologue, pasteur, Fédération évangélique neuchâteloise (FEN)
GoninValéryPasteur, Président de la Fédération évangélique neuchâteloise (FEN)
GueissazCarolineAncienne députée PLR
HainardFrançoisProfesseur de sociologie émérite
HofnerJean-PatriceAvocat
Huguenin-ElieThéoConseiller communal
HurniBaptisteConseiller national
JeanneretEddyAgriculteur, député du Centre
LatrècheSouhailMédecin
LüthiPascalCommandant de la Police neuchâteloise
Maire-HeftiMonikaAncienne Conseillère d’État
MaireJacques-AndréAncien Conseiller national, député au Synode de l’EREN
Mayor-AubertClaire-LiseJuge
MiazChristianPrésident sortant du Conseil synodal de l’EREN
NussbaumerBertrandAncien député socialiste, Fédération évangélique neuchâteloise (FEN)
Ott-BaechlerIsabelleAncienne Présidente du Conseil synodal de l’EREN
Platz ÉrardSolangeConseillère communale 
RaffnerEmmanuelPrésident de la Fédération catholique romaine
RobertJohannMembre du Parti vert-libéral, député au Synode de l’EREN
RochatDidierThéologien et manager, ancien Président du Parti évangélique
RüediBernardMédecin
Rüedi-BettexMadelaineMédecin
ScheurerHuguesProfesseur d’histoire au lycée
SchlupMichelAncien Directeur de la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel
VaucherLaurenceAncienne Conservatrice du Musée régional du Val-de-Travers
ZumwaldJean-ClaudePsychologique et écrivain

Oui à la loi sur la reconnaissance d’intérêt public des communautés religieuses.

Reconnaître d’intérêt public une communauté religieuse, c’est:

  • favoriser durablement la paix religieuse dans le canton de Neuchâtel en lui offrant un cadre juridique solide
  • promouvoir la richesse de la diversité culturelle
  • entraver toute tentative de radicalisation
  • vérifier que les activités d’une communauté religieuse restent compatibles avec nos valeurs républicaines
  • assurer une égalité de traitement entre communautés religieuses éligibles et Eglises constitutionnellement reconnues d’intérêt public

Cette loi permet aussi de reconnaître le travail social prodigué par les nombreux bénévoles et professionnels des communautés religieuses au bénéfice de la population neuchâteloise. Les signataires ci-dessous sont convaincus que la loi soumise au vote du peuple représente un instrument d’intégration sociale et culturelle équilibré et nuancé, garanti par un contrôle démocratique strict.